Aujourd’hui:25/10/2014
Archives

Contacter-nous
Téléphone
  08048459
Fax:08044175
E-Mail:
dangcongsan@cpv.org.vn
bandoc.dcsvn@gmail.com

Le partenariat public-privé au service du développement rural
11:37 | 27/05/2012
Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a entrepris en 2010 une coopération financière avec 12 sociétés étrangères pour créer cinq groupes de PPP dans le domaine de l’agriculture,...

...en vue d’augmenter la valeur ajoutée de différents produits.

Selon le modèle de partenariat public-privé (PPP) en agriculture, les projets sont mis en route grâce à l’apport de 70% des fonds par des entreprises et de 30% par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural du Vietnam (MADR).

Le programme d’application de ce modèle a attiré 12 multinationales de renom: Metro Cash & Carry, Bunge, Cargill, Cisco, DuPont, Monsanto, Nestlé, Pepsico, SwisssRe, Syngenta, Yara et Unilever. Les projets de PPP dans l’agriculture sont axés sur cinq domaines : thé (dont la gestion est confiée au groupe Unilever), café (Nestlé), fruits et légumes (Pepsico), transformation des produits aquatiques (Cargill et Metro Cash & Carry), plantes vivrières (Monsanto).

Cao Duc Phat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, se déclare "satisfait" du modèle de PPP. "Le Vietnam est déterminé dans l’édification d’une agriculture qui recourt à la haute technologie dans la production et la transformation. Ce qui lui permettra d’augmenter la valeur ajoutée des produits agricoles", a-t-il précisé. "C’est le modèle de PPP qui contribue largement à l’édification de la Nouvelle campagne au Vietnam", a dit Cao Duc Phat.

Synergie des multinationales

La compagnie Metro Cash & Carry, en coopération avec le groupe Monsanto, a réalisé le projet de formation des techniques d’aquaculture en faveur des paysans.

Selon Randy Guttery, directeur général du groupe Metro Cash & Carry, en 2011, 300 foyers d’éleveurs de poissons dans les provinces de Hâu Giang, d’An Giang et de Cà Mau (delta du Mékong) ont été initiés aux techniques d’élevage durable. Ce projet se traduit en outre par des cours de perfectionnement pour les producteurs d’alevins et éléveurs aquatiques au niveau provincial. Par exemple, un centre d’achat et de transformation des produits aquatiques a vu le jour dans la ville de Cân Tho. Doté de deux hangars frigorifiques et trois ateliers de transformation, ce centre reçoit chaque jour 15 tonnes des produits aquatiques.

Chargé de la gestion et de la réalisation du programme de PPP dans le secteur des fruits et légumes, le groupe Pepsico Vietnam a lancé un projet expérimental dans la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), a annoncé son directeur exécutif Richard Kaiser. Depuis le début de 2011, 12 variétés de pommes de terre ont été fournies aux paysans. La récolte s’est achevée avec un rendement de 17 à 20 tonnes par hectare.

"Chaque mois, notre groupe achète 5.000 tonnes de pommes de terre aux paysans vietnamiens pour la transformation. Dans l’avenir, la capacité de transformation sera portée à 20.000 tonnes par mois, contribuant à faire du Vietnam un des premiers producteurs mondiaux de pommes de terre", a laissé entendre Richard Kaiser.

Pour Nguyên Thanh Ky, directeur chargé des affaires extérieures du groupe Monsanto, le programme de PPP pour les plantes vivrières attire bon nombre d’entreprises étrangères telles que Monsanto, Pioneer, Hi-Bred. Ce programme a pour objectif d’appliquer les biotechnologies pour augmenter le rendement du maïs et du soja de 50% dans trois ou cinq ans.

Dans cinq ans, Unilever Vietnam (avec le label de thé Lipton) augmentera le volume de thé de matières premières achetées dans le pays, soit 25.000-30.000 tonnes en 2015, contre 10.000 tonnes à l’heure actuelle.

La réalisation du programme de PPP dans le secteur du café regroupe plusieurs compagnies étrangères : Nestlé, Yara, Syngenta, BASF, Bayer, EDE Consulting, Cisco, ainsi que des associations domestiques et étrangères (Vicofa, 4C, UTZ Certified). L’objectif du programme est le développement durable de la culture du café. L’IFAD a décidé de financer à hauteur de 25,5 millions de dollars ce programme avec 17.250 paysans bénéficiaires.

Actuellement, 1.500 paysans des hauts plateaux du Centre sont formés en techniques culturales. Ils peuvent ainsi obtenir un certificat valable à l’échelle mondiale. Nestlé Vietnam achète chaque année entre 20% et 25% de la production nationale de café Robusta (environ 200.000 à 250.000 tonnes).
(CVN)

Mot clé:

Imprimer | Avis des lecteurs




Articles précédents
HCM-Ville: excédent commercial de 2,67 milliards de dollars en 10 mois
Accélération des activités de promotion commerciale en Australie
L'indice de production industrielle poursuit sa hausse
Afrique et Moyen-Orient, débouchés prometteurs pour les entreprises vietnamiennes
Mise en chantier de la première centrale thermoélectrique privée au Vietnam
Les Américains aiment le poivre vietnamien
Vietnam et Laos signent un contrat pour un projet pétrolier
Plan d'action pour développer la construction navale
Ho Chi Minh-Ville : ouverture de la foire sur l'agriculture high-tech et de l'agroalimentaire 2014
7,8 milliards de dollars d’IDE pour les ZI et ZE en 9 mois
Page 1 / 367 Première page | Précédente | Suivante | Dernière page

Articles suivants
Audit: Vietnam et Australie intensifient leur coopération
Echange de documents entre le Vietnam et l'Algérie
La compagnie Dien Bien plantera 1.000 ha d'hévéas au Laos
Visite d'un vice-ministre des AE en Chine
TTF2505.009 Pétrole: 600 millions de dollars pour une FPSO
Expansion de la franchise après 2014
5,32 milliards de dollars de fonds d’IDE en 5 mois
Nécessité d'une restructuration économique de fond
Séminaire sur les mesures anti-dumping des Etats-Unis
Des entreprises italiennes au Vietnam
Page 1 / 384 Première page | Précédente | Suivante | Dernière page
Copyright: Le journal en ligne du Parti Communiste Vietnamien
Adresse: 381, rue Doi Can, Ba Dinh, Hanoi, Vietnam; Téléphone: 84-80 48161; Télécopieur: 84-80 44175;
E-mail: dangcongsan@cpv.org.vn
Permis de publication 157/GP-BVHTT délivré le 1er décembre 2005 par le Ministère de l’Information et de la Communication